Archive annuelle 2020

ParMarine Lebrun

Conseils pour bénéficier des offres promotionnelles en ligne

De plus en plus nombreux, les cyberacheteurs sont à la recherche des réductions avant de procéder à leurs achats. En effet, les actions commerciales leur permettent une économie d’argent. Cependant, comment peut-on bénéficier des offres promotionnelles sur le net ? Pour constituer un élément de réponse, découvrez nos précieux conseils.

Dénicher un site de promotion en ligne

Afin de profiter des offres de promotions pour un quelconque achat, il suffit d’effectuer ses recherches en allant directement dans la barre de recherche. Puis, en tapant “promotion » suivie du nom de la marque ou du site, les résultats vont s’afficher automatiquement vers les bons sites. Sur ce point, le site http://laviemoinschere.be/ reste une meilleure solution pour alléger ses factures. En fait, ce site propose de nombreuses promotions sur divers produits qui feront le bonheur des consommateurs en ligne. Par exemple, les promotions sur les pellets, les promotions sur les articles de foot et les divers articles de décorations, etc.

À part cela, les cyberacheteurs peuvent également s’informer sur les offres promotionnelles d’un site en le contactant directement. Ainsi, ils peuvent demander des informations sur les offres du moment, des offres à venir, etc. De plus, c’est le moyen le plus rapide et efficace pour guider les clients sur les procédures à suivre pour bénéficier des offres promotionnelles.

Se mettre au courant des offres promotionnelles

Comme dans les boutiques physiques, les magasins en ligne proposent également des offres de promotions. Sur ce point, il existe des sites spécialisés rassemblant les réductions du moment. Il suffit de les visiter pour bénéficier facilement des actions commerciales disponibles et valables pour un tel ou tel achat de produit. Pour ce faire, il convient d’entrer dans la barre de recherche le nom du site pour lequel on recherche une promotion. Puis, automatiquement, une liste va s’afficher. Ensuite, cliquez sur « voir l’offre » pour découvrir l’offre de promotion.

En outre, puisque les produits sur Internet sont classifiés par catégories, il est également possible d’effectuer des recherches thématiques. Ainsi, il sera facile de trouver les réductions du moment dans un domaine bien précis.

D’autres conseils importants

Il est à savoir que les offres promotionnelles varient selon les annonceurs. Du coup, leurs conditions d’utilisation se diffèrent aussi d’un site à un autre. C’est pourquoi, l’idéal est de prendre du recul pour lire les conditions d’utilisation liées aux offres mises à disposition. Ceci dit, avant de sauter sans réfléchir sur n’importe quelle offre de promotions en ligne, il est conseillé de porter un oeil sur le délai d’expiration des offres. Ou encore, vérifier le montant minimum à atteindre et bien d’autres paramètres relatifs aux offres avant de les employer. Tous ces conseils sont utiles afin d’éviter les frustrations et les pertes de temps inutiles.

Par ailleurs, les plateformes de vente en ligne permettent aux consommateurs de laisser leurs avis concernant leurs expériences d’achats. Et en ce qui concerne les offres promotionnelles, une lecture rapide des commentaires des autres acheteurs sera également d’une grande aide. Notamment pour orienter son choix et sa décision d’achat.

ParMarine Lebrun

Zoom sur les crypto monnaies les plus prisées

Il existe plus de 3000 cryptomonnaies disponibles, ayant chacune des capitalisations boursières différentes. Si certaines valent seulement quelques centimes d’euros, d’autres peuvent en revanche atteindre jusqu’aux milliers d’euros. C’est la raison pour laquelle il est judicieux d’élaborer un classement qui présentera les crypto monnaies qui ont le plus de succès. Le site https://www.crypto-monnaie.xyz/ vous en informera davantage. Mais avant de vous présenter la sélection des actifs numériques les plus connus, un petit détour sur sa définition serait utile pour comprendre le fonctionnement des crypto monnaies.

Récapitulatif sur la crypto monnaie

Une crypto monnaie est un moyen d’échange numérique. Contrairement à de l’argent qui est doté d’un support physique, elle est quant à elle virtuelle et n’existe que dans l’espace numérique. Il s’agit d’une monnaie alternative, c’est-à-dire en dehors de la politique monétaire de l’État. Les pièces de crypto monnaies numériques peuvent être achetées, vendues ou reconverties en monnaie fiduciaire. La crypto monnaie peut être utilisée pour acheter des biens et services.

Tops 6 des crypto monnaies les plus prisées

Pour vous aider à choisir la monnaie virtuelle la plus efficiente sur le marché, découvrez la sélection des tops 6 des crypto monnaies disponibles .

1. Bitcoin, la crypto monnaie numéro 1

Créé en 2018, le Bitcoin est la première crypto monnaie à avoir attiré l’attention du grand public. Il a été inventé par Satoshi Nakamoto qui est resté mystérieux sur sa personnalité, car on ignore encore s’il s’agit d’une personne physique ou d’un groupe de personnes. Elle fournit une monnaie décentralisée et désintermédiée (elle n’est assujettie à aucun contrôle étatique ou autre). Le Bitcoin repose sur la technologie blockchain.

2. Ethereum, la crypto monnaie numéro 2

Après Bitcoin, Ethereum est l’une des crypto monnaies ayant connu un succès surprenant. Sa monnaie est l’Ether. Elle est fondée en 2013 par un très jeune informaticien russo-canadien (de 19 ans) nommé Vitalik Buterin. Il est aussi basé sur la technologie de blockchain. Il présente multiples applications, ce qui le différencie de Bitcoin qui est quant à lui destiné uniquement aux transactions. Ethereum peut réaliser des « smart contracts » ou contrats intelligents.

3. Litecoin, le petit frère de Bitcoin

Cette crypto monnaie est une version améliorée du Bitcoin. Son processus de transaction est largement plus rapide que celui de Bitcoin. De plus, les frais de transaction sont nettement inférieurs à ceux de ses concurrents. C’est ainsi qu’il est donc destiné aux transactions de tous les jours.

4. Libra, le dernier né de l’univers des crypto monnaies

Libra a été lancée seulement le 18 juin 2019 par Mark Zuckerberg. Il est dédié au transfert d’argent via un Smartphone. Son fonctionnement est très simple et instantané. Outre l’opération de transaction, l’apparition d’autres nouveaux services sont en vue telle que le paiement des factures en appuyant un bouton ou même prendre les transports en commun sans liquide.

5. Bitcoin Cash, une amélioration du Bitcoin

Créé le 1er Août 2017, cette crypto monnaie est plus rapide et propose des transactions beaucoup moins onéreuses que celles de Bitcoin. D’ailleurs, ses adeptes le surnomment « le vrai Bitcoin ».

6. Monero, d’un fonctionnement satisfaisant

Cette crypto monnaie a été créée en 2014 et repose sur la technologie cryptonote. Elle est d’une fiabilité extrême et garantit l’anonymat à ses usagers. Monero est plus facile à miner dans la mesure où l’algorithme qui gère son minage est décrit comme supérieur à celui du Bitcoin.

ParMarine Lebrun

Les avantages d’utiliser la néo-banque

Les néo-banques, des banques numériques sans succursales, offrent de nombreuses fonctionnalités intéressantes. Si elles ne conviennent pas à tout le monde, elles fonctionnent souvent bien pour ceux qui veulent ou ont besoin d’une option bancaire différente.

Pourquoi devriez-vous choisir une néo-banque ?

Les néo-banques, qui touchent les consommateurs par le biais d’applications et de sites web simplifiés pour smartphones, proposent des comptes sans frais ou à frais réduits et certaines n’ont pas de frais de découvert. Les banques traditionnelles, en revanche, imposent souvent des frais de découvert, entre autres frais qui peuvent rendre les comptes plus coûteux.

De nombreuses néo-banques proposent également des taux d’intérêt sur les comptes d’épargne bien plus élevés que la moyenne. Pour en savoir plus consulter concept-patrimoine.com

Des coûts plus bas et des taux d’intérêt plus élevés, même s’ils sont tirés au sort, ne sont pas les seuls arguments de vente. Les néo-banques proposent également des outils pour aider les gens à gérer leur budget, leurs économies et leurs dépenses en temps réel.

Simple, une néo-banque utilise un outil « sûr pour dépenser » conçu pour que les clients restent sur la bonne voie et respectent leur budget.

Les clients de la néo-banque peuvent également transférer de l’argent, se connecter à des comptes extérieurs et à des services comme PayPal et Venmo, recevoir des dépôts directs et utiliser gratuitement des cartes de débit par le biais de vastes réseaux de distributeurs automatiques.

Qu’en est-il de la sécurité ?

Les consommateurs peuvent se demander si ces banques virtuelles sont aussi sûres que les banques classiques. Bien que de nombreuses néo-banques ne possèdent pas de charte d’État, elles s’associent souvent à une banque réglementée ou fonctionnent en tant que partie intégrante de celle-ci. Elles peuvent ainsi offrir aux fonds de leurs clients le même service.

Si vous envisagez d’ouvrir un compte néo-banque, vérifiez que votre argent est bien assuré.

Malgré leurs mérites, les néo-banques peuvent ne pas être le bon choix pour ceux qui préfèrent faire des affaires dans une banque avec des succursales physiques, où ils peuvent parler en face à face avec un caissier ou un directeur. Ceux qui n’ont pas l’habitude de manipuler leur argent par le biais d’un smartphone pourraient également s’arrêter avant de franchir ce pas.

Si certaines néo-banques permettent aux clients d’effectuer des dépôts en espèces dans certains points de vente au détail, la plupart des transactions se font en ligne ou via l’application.

Certains consommateurs peuvent également avoir besoin de plus de services que ceux qu’ils peuvent trouver dans une néo-banque. Ces nouvelles banques n’offrent pas toutes un ensemble complet de services, y compris des prêts, que les consommateurs trouvent dans les banques traditionnelles – bien que cela puisse changer.

Avant de choisir une néo-banque, réfléchissez à vos besoins et étudiez les différentes options.

Si vous cherchez à économiser sur les frais de vérification, à obtenir un taux d’intérêt plus élevé, à effectuer vos opérations bancaires via une application et à bénéficier d’outils financiers, une néo-banque pourrait être un choix idéal.

ParMarine Lebrun

Comment obtenir un crédit sans justificatif dans les meilleures conditions ?

Souscrire un crédit sans justificatif est une opération avantageuse pour les personnes qui souhaitent financer immédiatement des projets personnels. C’est un crédit que l’emprunteur utilise librement sans avoir à justifier auprès de la banque.

Toutefois, même si la démarche est simplifiée et rapide, il faut suivre chaque étape pour que l’établissement financier que vous choisissez vous permette de toucher la somme. Découvrez à travers ces quelques lignes ces étapes importantes.

La définition du projet à financer

Avant de passer à une demande de ce type de crédit, vous pouvez faire une simulation crédit sans justificatif en ligne pour voir si elle est envisageable. La somme à emprunter devrait être en accord avec le projet que vous souhaitez financer. Il existe plusieurs possibilités telles que la réparation de votre maison / voiture, l’organisation d’un voyage, les frais de scolarité des enfants, l’achat d’une nouvelle voiture et autres encore. Il faut que le projet soit bien défini.

La quête des meilleures offres

Une fois que vous savez la somme à emprunter, vous devez rechercher en ligne les meilleures offres de taux pour un crédit sans justificatif. Il existe des logiciels qui sélectionnent automatiquement les meilleurs établissements financiers qui proposent des offres avantageuses à travers la somme que vous voulez demander. Ceci vous permettra également d’avoir un aperçu sur les mensualités.

La préparation des dossiers

Plusieurs dossiers sont demandés par la banque. Vous avez le choix de les envoyer directement par mail ou par voie postale. Il s’agit :

  • Des justificatifs d’identité ;
  • Des dernières factures du demandeur (seulement si c’est un salarié) ;
  • Des informations bancaires ;
  • De la facture d’eau et d’électricité ;
  • Du certificat de résidence.

L’envoi des dossiers

Lorsque les dossiers sont complets, il ne reste plus qu’à les envoyer. C’est de cette manière seulement que la banque pourra étudier votre demande avant de vous octroyer la somme demandée. Tant qu’ils sont solides, vous aurez une réponse positive. La banque vérifie votre capacité d’emprunt et votre solvabilité pour assurer que vous êtes aptes à faire face aux mensualités. Le délai de la réponse dépend d’un organisme à un autre.

La signature du contrat de crédit

Certaines banques prennent du temps pour donner la réponse définitive de la demande et d’autres répondent plus vite. Si les dossiers sont validés, l’emprunteur devra signer le contrat de crédit. Après 3 jours minimum, la somme est disponible dans le compte de ce dernier. Toutefois, si la réponse est négative, l’emprunteur a le droit de demander à la banque les raisons du refus. De cette manière, il pourra prendre de meilleures dispositions pour une autre demande.

Grâce à la rapidité de l’obtention de ce crédit, il est devenu de plus en plus utilisé par les internautes. Il faut retenir que la banque oblige tout de même le suivi des démarches pour envoyer les demandes. Faites en sorte de monter des dossiers solides et avantageux pour que la banque n’ait pas à prendre du temps pour vous permettre de toucher l’argent. En principe, au de-là de 2 jours sans réponse, c’est que des informations suspectes ont été analysées dans vos dossiers.

ParMarine Lebrun

Comparer les offres pour obtenir un crédit au meilleur taux

Face à une multitude d’offres de prêts, il n’est pas facile de s’y trouver. C’est pourquoi il est recommandé de recourir à un comparateur de crédit en ligne. Cet outil s’avère pratique et efficace pour trouver un crédit au meilleur taux.

Aperçu sur le comparateur de prêt en ligne

On peut obtenir de l’argent plus rapidement et facilement en ligne avec un comparateur. Cet outil est nécessaire lorsqu’on n’a pas assez de temps pour se rendre auprès des établissements bancaires. Avec un comparateur, on pourra dénicher l’offre intéressante et correspondante à ses besoins en quelques clics. En principe, le comparateur effectue le triage de plusieurs prêts disponibles sur internet. Le souscripteur n’aura qu’à indiquer le type du crédit, le montant souhaité et la durée du remboursement.

En quelques minutes seulement, plusieurs offres se présentent. Le souscripteur poursuit l’étape par la comparaison des taux, des mensualités. Il confronte également le montant total du prêt et le coût de l’assurance. L’emprunteur pourra ainsi connaître la proposition la plus avantageuse. Avec ses informations que fournit le comparateur, l’emprunteur aura une idée sur la faisabilité de son projet. L’emprunteur obtiendra des renseignements nécessaires pour faire le bon choix grâce au comparateur.

Quelques raisons de comparer le prêt en ligne

Le recours à un comparateur de crédit est conseillé pour trouver une offre de prêt intéressante. Cet outil est une solution gratuite, sans engagement et rapide. Avec l’avancée de la technologie et les démarches sur internet, on peut contracter un crédit en ligne. Ce dernier permet de financer différents types de projets. À noter que plusieurs établissements financiers disposent de leurs propres plateformes.

Depuis ces plateformes, les clients ont la possibilité de simuler et comparer leur prêt. Il sera ainsi plus simple de confronter différents services de chaque institution financière. Ainsi, il est facile de dénicher l’offre au meilleur taux. Grâce aux résultats que fournit le comparateur, l’emprunteur pourra estimer les taux, les durées et les coûts de différentes offres. Quel que soit le type du projet à financer, il faut toujours comparer plusieurs offres.

En utilisant un comparateur de crédit, on aura un large panel de choix de propositions. Il suffit d’en choisir le meilleur taux.

Quelques conseils pour effectuer une comparaison en ligne

La règle est relativement facile pour réaliser une comparaison de crédit en ligne. Pour ce faire, le souscripteur n’aura qu’à saisir le projet qu’il veut financer. Cela peut être un achat d’un terrain, d’une maison ou d’une voiture. On précise ensuite l’usage du bien s’il concerne un investissement locatif, une résidence principale ou secondaire. L’emprunteur doit également indiquer si le projet porte sur la renégociation du crédit immobilier. Il en est de même pour la construction immobilière.

Pour poursuivre l’opération, le souscripteur informe sa situation financière. Il définit son projet avec les frais de notaire et le prix du bien. De plus, il détermine les mensualités souhaitées et la durée d’emprunt immobilier. Le souscripteur doit également préciser s’il emprunte seul ou à deux. Pour terminer l’opération, il donne quelques renseignements sur sa situation professionnelle et ses revenus.

ParMarine Lebrun

Le crédit professionnel, pour le financement de vos activités

La réalisation d’un projet professionnel nécessite parfois un bon financement. Alors, si vous souhaitez démarrer une activité professionnelle ou booster une entreprise existante, le crédit professionnel est la meilleure solution. Un tel prêt permettra de financer les besoins inhérents de l’activité comme pallier les retards de paiement, servir de trésorerie, acheter des équipements ou investir dans un local, etc.

Les différents types de prêts professionnels

Il existe plusieurs types de Crédit professionnel qu’on différencie selon la durée souscrite ou selon le besoin auquel il répond.

Selon la durée souscrite

Selon la durée du prêt, on en distingue 2 types : le prêt à court terme et le prêt à long terme. Le prêt à court terme, comme son nom l’indique est un crédit qui est rapidement remboursé. On souscrit ce type de prêts la plupart du temps pour les besoins en capitaux ou en fonds de roulement de l’entreprise. L’avantage d’un tel prêt est qu’il est facile et rapide à souscrire. Quant au prêt à long terme, il sert généralement à financer des investissements matériels ou immatériels. Le financement doit être amortissable à long terme pour l’activité professionnelle.

Selon le besoin de l’entreprise

Ces types de prêts permettent de répondre le plus spécifiquement aux besoins des professionnels et des entreprises. On distingue ainsi :

• Le prêt amortissable : c’est le type d’emprunt le plus courant. Une somme d’argent est accordée, ensuite remboursée avec un échéancier fixe.

• Le prêt renouvelable : il s’agit en quelque sorte du même crédit renouvelable des particuliers, sauf qu’ici, il s’adresse exclusivement aux professionnels. Ainsi, les entreprises ont à leur disposition une somme d’argent qui pourra être utilisée sans justificatif jusqu’à un certain plafond. Un remboursement régulier permettra le renouvellement de la somme.

• Le rachat de crédit : Quand on s’inscrit à plusieurs crédits, la gestion et la comptabilité peuvent devenir difficiles. Alors, pour faciliter cette gestion, l’entreprise peut opter pour un rachat de crédit. On regroupe alors tous les emprunts en un seul et unique prêt, avec un taux d’intérêt et des échéanciers uniques également.

• Le crédit-bail : contre le versement d’un loyer, le professionnel aura à sa disposition un bien particulier sur une période définie.

• La facilité de caisse : il se peut dans la vie d’une entreprise, qu’elle soit face à des moments de difficultés, alors pendant une période de 15 jours en général, l’organisme bancaire lui accorde un découvert autorisé. Cela pour permettre de faire face à d’éventuels délais ponctuels de trésorerie.

Les conditions d’obtention de prêt professionnel

Même s’il s’agit d’une activité professionnelle et que cela signifie que c’est un domaine florissant, la banque doit néanmoins étudier quelques conditions avant d’accorder ce type de prêts. En fait, après la crise de 2008, les banques n’accordent de crédit qu’aux projets très solvables.

Ainsi, on vérifie la solvabilité de l’emprunteur. Il faut s’assurer si le demandeur de prêt est fiable. Cela revient à vérifier ses emprunts en cours, s’il n’a pas déjà eu d’incidents de remboursement ou s’il n’est pas dans le rouge tous les mois.

Un bilan de l’entreprise doit également être effectué. Il s’agit de l’étude de la situation patrimoniale de l’entreprise à un instant T. Cet instant revient en général à la clôture des comptes. On évalue donc les biens de l’entreprise, ses crédits, ses dettes, etc. On effectue également une évaluation des comptes d’exploitation de l’entreprise. Et on prend en compte le business plan et les prévisions de l’activité de l’emprunteur.

ParMarine Lebrun

Gagner de l’argent facilement sur les casinos en ligne

Il y a plusieurs moyens de gagner de l’argent en toute facilité. À travers, ces manières qui peuvent le concrétiser, il est possible d’essayer de gagner des gains sur les casinos en ligne. En effet, jouer à ces jeux en ligne fera croître vos revenus. Si vous êtes nouveau dans le domaine, découvrez tout ce qu’il faut savoir concernant les jeux de casino en ligne. Lire la suite

ParMarine Lebrun

Les frais dans un prêt personnel

Un crédit personnel est une variété de crédits à la consommation. Sa singularité ? Le prêt personnel permet au demandeur une grande souplesse d’emploi. En effet, l’emprunteur peut l’employer à diverses fins : loisir, voyage, vie quotidienne, sans devoir fournir des preuves de justifications d’achat à l’établissement financier. D’ailleurs, le prêt personnel peut être utilisé pour acheter des biens mobiliers, des produits électroménagers, des travaux d’amélioration de la maison, le mariage, etc. Concernant le coût d’un crédit personnel, il varie d’un organisme financier à un autre. C’est pour cette raison qu’il est indispensable de bien comparer les offres de plusieurs établissements. Outre ce point, il faut également s’attarder sur les frais facturés par ses établissements financiers. Lumière sur les coûts dissimulés et les différents frais facturés dans un prêt personnel.

Quels sont les coûts cachés dans un prêt personnel ? 

Généralement, un emprunteur qui souscrit à un prêt personnel traditionnel doit à l’établissement financier la somme de la capitale empruntée additionné aux intérêts. Telle est l’information donnée par la plupart des établissements financiers en France et à l’étranger. Cependant, d’autres coûts sont facturés dans les dossiers de prêt personnel.

En théorie, les frais facturés par le demandeur sont compris dans le TAEG. Ce dernier regroupe les frais de dossier, le taux d’intérêt minimal, le coût de l’assurance emprunteur, les frais de garantie ainsi que les autres frais exigés pour l’acquisition du crédit. Il est important de souligner que ces frais sont équivalus à 1 % du montant total emprunté.

Cependant, outre ces frais, les établissements financiers et les banques demandent également d’autres frais, qu’ils nomment frais annexes qui sont les pénalités. Ces frais annexes interviennent en cours de prêt. Mais, au final, ces pénalités accroissent le coût du crédit personnel. D’une manière générale, il y a deux types de pénalités : les pénalités en cas de retard de paiement et les pénalités de remboursement anticipé. Il est important de souligner que le coût des pénalités varie d’un établissement à un autre.

Pour trouver le meilleur établissement financier pour contracter un crédit personnel, le mieux est de comparer les offres via le site https://www.credit-pas-cher.biz.

Quels sont les différents frais facturés par l’établissement financier ?

Les frais obtenus par le prêteur sur un crédit personnel contiennent les commissions des courtiers et les établissements intermédiaires, qui ont œuvré à la signature du contrat. Les établissements qui font partie de cette liste englobent les courtiers spécialisés, les comparateurs de crédit, les intermédiaires en assurance-crédit. Chacune de ces parties prenantes prélève des frais.

Pour le créancier, par exemple, il demande des frais de dossiers, des frais d’inscriptions, des frais de publicité et des rémunérations. Noter que ces charges varient d’un organisme à un autre, mais également du montant emprunté et du profil du demandeur. Outre ces frais, le contrat de crédit personnel exige également d’autres frais, qui seront soustrait sur le compte du demandeur en fonction des circonstances. Dans cette liste se trouvent les frais d’aménagement et les pénalités de remboursement du prêt personnel.

ParMarine Lebrun

Net économie, comment gagner de l’argent sur internet ?

La révolution internet a bouleversé notre quotidien et a fait évoluer nos vies. Quelque soit le domaine concerné, internet a su trouver une petite place pour ensuite devenir indispensable. Ce qui n’était qu’un petit réseau entre universités américaines est devenu une toile qui ne cesse de s’étendre.  Avec cette nouvelle technologie qui s’est rapidement étendue au plus grand nombre, nous avons notamment du revoir notre façon de communiquer. Plus facile, plus rapide voir instantané il est en effet possible de communiquer avec n’importe qui, ou presque, sur la planète, le tout pour un coût relativement dérisoire. Couplé avec nos smartphones, autre révolution technologique, internet nous permet d’être «connectés» sans interruption ou presque quelques soient nos activités. Outre la faculté d’être un atout dans la communication, internet est aussi un formidable lieu de savoir et de connaissance. Il est facile d’accéder à des informations, quelques soient leur nature (historiques, géographiques, technologiques…). De plus, les multiples communautés de la toile permettent d’obtenir rapidement de l’aide ou des réponses quelque soit le thème abordé. Mais internet, c’est aussi un autre changement, peut être plus méconnu : l’émergence de nouveaux métiers associés au web et donc de nouvelles façons de travailler ou tout simplement de gagner de l’argent.

Nouvelle technologie, nouveaux métiers

Qui dit nouvelle technologie, dit nouveaux métiers pour développer, entretenir et maintenir les infrastructures relatives à la dite technologie. Voici quelques exemples d’activités qui ont vu le jour grâce à l’essor d’internet.

Pour commencer, un exemple qui parlera à tous, les fournisseurs d’accès à internet. Bien souvent issus de la télécommunication, ces nouvelles sociétés ou nouvelles branches de sociétés existantes sont devenues des actrices incontournables de l’économie numérique. En effet, grâce à elles, n’importe qui peut être équipé d’un appareillage, modem ou box internet pour les particuliers par exemple, permettant ainsi une connexion à internet.
Sont également apparues des sociétés qui gèrent l’ensemble des « routes » de l’internet et qui assurent l’acheminement des informations entre ordinateurs connectés. En bref, les sociétés qui maintiennent l’infrastructure même d’internet.

Les informaticiens ont également vu leur secteur être bouleversé. Nouveaux langages de programmation, nouvelles architectures réseaux, de nouvelles formations et donc de nouveaux métiers ont vu le jour ces 15 dernières années.

Le cœur d’internet, en terme d’infrastructures et d’outils techniques, a donc été générateur de centaines de milliers d’emploi partout dans le monde. Des géants du web sont sortis de terre en quelques années et ont su s’imposer sur le web et au niveau de l’économie mondiale.

Monétiser ses loisirs

Au delà des aspects techniques, internet a permis de populariser certains loisirs et d’encourager le développement de certains métiers jusqu’alors réservé à un petit noyau de personnes. C’est le cas notamment des bloggers, une toute nouvelle activité parfois pratiquée en tant que loisir mais qui est aussi devenu un véritable métier pour certains dont les blogs sont devenus de véritables sites incontournables.

Un blog, c’est un type de site internet bien particulier ou il est possible pour le webmaster de publier des billets. Bien souvent spécialisé, un blog traite en général d’un sujet en particulier. La toile propose donc des milliers de blogs sur des thèmes comme la littérature, le cinéma ou la critique de mode. Pour les auteurs qui ont su se faire un nom, l’aventure du petit blog peut parfois se transformer en un véritable métier dans le cas ou une forte audience les publicités affichés sur le site permettent de tirer des revenus suffisants.

Mais il n’y a pas que les bloggers qui gagnent de l’argent sur internet, d’autres arrivent aussi à tirer des revenus, parfois important. C’est le cas des paris sportifs gratuits ou des jeux en ligne, en particulier du poker qui s’est fortement démocratisé grâce à internet. Partout dans le monde, des joueurs s’affrontent dans des tournois ou des partis, dites de « cash game ». A la clef, de l’argent bien réel. Et pour certains, plus qu’un simple passe temps, jouer en ligne est devenu une véritable activité professionnelle.

D’autres exemples de personnes tirant des revenus substantiels d’internet existent. Nous citerons notamment toutes les activités dites de « trading » et qui consistent à acheter et vendre des actions, des obligations ou des produits dérivés. Ces opérations, auparavant coûteuses, sont désormais accessible en ligne pour une application immédiate. De quoi donner des sueurs froides aux boursicoteurs amateurs mais aussi de permettre aux meilleurs de faire de belles plus values.

Internet, c’est une véritable révolution économique puisque, comme nous l’avons vu, c’est un pan entier de l’économie qui a été créé. Outre une évolution de nos modes de communication, de nos modes d’enseignements, le web c’est aussi et surtout l’émergence de nouveaux acteurs, qu’ils soient petits bloggers ou géants du web.

ParMarine Lebrun

Qui peut bénéficier du microcrédit ?

Le microcrédit s’adresse aux gens exclus du crédit bancaire classique à cause de leurs faibles revenus. Il est également destiné aux personnes ayant une situation professionnelle fragile. Qui peut bénéficier du microcrédit ? Comment fonctionne le microcrédit à qui s’adresser pour l’obtenir ?

Qui peut bénéficier du microcrédit ?

Le microcrédit s’adresse particulièrement aux gens pauvres. Il vaut mieux consulter le site https://www.micro-credit.biz/ pour en savoir plus. Ce genre d’emprunt est principalement destiné aux individus n’ayant pas accès au système bancaire classique. Cela est dû à cause de leurs revenus trop faibles ou de leur situation professionnelle instable. Il s’agit surtout des chômeurs, des travailleurs précaires et des salariés en contrat à temps partiel.

Les gens allocataires des minima sociaux peuvent aussi en bénéficier. Ce crédit est également destiné aux particuliers ayant assez de revenus. Toutefois, ces derniers sont insuffisants pour décrocher un crédit à la consommation auprès d’une banque traditionnelle. Le microcrédit s’adresse aux gens en difficulté financière ayant besoin d’argent. Le microcrédit est donc dédié à tous.

En effet, il n’y a pas de conditions de revenus fixes. Toutefois, il est essentiel d’avoir un projet personnel visant à une insertion professionnelle ou sociale. De plus, on doit disposer d’une capacité de remboursement.

Le fonctionnement du microcrédit

Le microcrédit permet aux gens d’emprunter des sommes souvent faibles et adaptées à leurs revenus. Son montant est généralement compris entre 300 € et 5 000 €. Comme le microcrédit est destiné aux personnes ayant de faibles revenus, sa durée est relativement longue. En effet, elle se situe entre 6 mois et 4 ans. Parfois, elle peut aller jusqu’à 5 ans. Lorsque la durée du prêt est assez longue, l’emprunteur pourra le rembourser par anticipation.

Le remboursement par anticipation n’attend pas les prochaines mensualités. En remboursant rapidement la somme prêtée, l’emprunteur pourra faire diminuer la durée des mensualités. Toutefois, il faut savoir que le microcrédit ne peut faire un rachat de crédit conso. Par ailleurs, le prêteur fixe le coût du crédit. Ce dernier est généralement compris entre 1,5 et 4%. Ce coût semble relativement haut du fait qu’il n’y a pas de frais de dossier appliqué.

À qui s’adresser pour bénéficier du microcrédit ?

Pour souscrire à un microcrédit, le demandeur d’un microcrédit ne doit pas se rendre auprès d’une banque. Il doit s’adresser à un réseau d’accompagnement social qui sera un intermédiaire. Le réseau d’accompagnement social a pour rôle d’accueillir le candidat et d’examiner son projet. Il l’aide également à constituer son dossier avant de le proposer à une banque agréée. Il sera possible de dénicher des réseaux d’accompagnement social dans sa région.

Cet organisme social peut concerner une régie de quartier ou une maison pour l’emploi. Il peut aussi être un centre communal d’action sociale (CCAS) ou une association à vocation sociale. On peut obtenir les coordonnées de ces organismes auprès de sa mairie. On peut aussi contacter sa mairie par téléphone ou se rendre directement sur leur site internet.

On peut également consulter le site du groupe de la Caisse des Dépôts France microcrédit. Ce site permet de s’orienter vers différentes infrastructures pour monter son dossier.